• Préserver les espaces naturels exceptionnels de Bourg Murat, à la Plaine des Cafres
    Notre action devrait concerner tous les amoureux de la nature, sensibles aux alertes lancées dans le dernier rapport du GIEC sur le réchauffement climatique. Il ne s'agit pas seulement de préserver notre cadre de vie, nous habitants du Tampon ou de La Réunion, mais bien de protéger ce patrimoine de l'Humanité de la marchandisation des espaces naturels et des biens communs.
    2 sur 100 Signatures
    Créée par Gilbert LA PORTE
  • Sécurisons la piste cyclable du Boulevard Sébastopol
    Cela touche chaque citoyen et citoyenne de Paris qui se déplace à Vélo. Cela touche également toute les personnes qui hésite à se mettre au vélo par peur du danger que cela représente à Paris. Favoriser l'émergence des pistes cyclables, sécurisées pour les cyclistes et les piétons, permettrait de développer une nouvelle mobilité attractive pour tous. 📸 : Un tronçon de la piste cyclable du boulevard Sébastopol, à Paris, entre la rue Réaumur et la rue aux Ours. (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)
    564 sur 600 Signatures
    Créée par Clara Thuelin
  • Payer la retraite le 1er du mois, et non le 9
    Pour les Français les plus modestes, la retraite de la CNAV est la principale source de revenus, la complémentaire étant la portion congrue de leur retraite. Pourquoi souffriraient-ils d'une discrimination évidente par rapport aux autres retraités qui ont la chance de toucher une retraite plus confortable ? C'est une mesure d'équité qui donnerait son sens à l'égalité et prouverait un peu plus la fraternité qui semble nous manquer singulièrement. Image © Maxppp - Bruno Levesque
    5 sur 100 Signatures
    Créée par Jean-françois ETIENNE-BEDET
  • Pour la démission de Damien Abad, ministre accusé de viol
    Le tout nouveau ministre des Solidarités et du Handicap, Damien Abad, est accusé de viol par deux femmes, selon un article de Mediapart. (MAJ : Par trois femmes à présent, cf. le communiqué de presse ci-dessous) Nous, l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles avions prévenu les responsables des partis politiques en charge de son investiture en tant que candidat aux législatives. Nous n’avons pas été entendues. Il est encore en poste. Il n’est pas le seul mis en cause pour faits de violences sexistes et sexuelles. Gérald Darmanin a lui aussi été mis en cause et a reconnu avoir eu des rapports sexuels avec deux femmes qui l’ont accusé de viol et de trafic d’influence, alors qu’il utilisait son statut d’élu pour les aider dans leurs démarches. Il nous paraît évident que ces comportements sont indignes de personnes qui occupent un emploi destiné normalement à répondre aux besoins de l’intérêt général, surtout au sein d'un gouvernement qui prétend faire de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité. Comment ce gouvernement peut-il penser ne pas donner l’impression d’envoyer un message d’impunité à l’ensemble des hommes violents de ce pays ? Nous voulons envoyer un signal clair contre ces violences massives dans notre société et exigeons dès maintenant la démission de Damien Abad. Cela aura le mérite de dire aux responsables politiques mis en cause pour violences sexistes et sexuelles qu'ils n'ont pas leur place pour représenter les citoyennes et citoyens et aux femmes victimes de violences "nous vous croyons, ils n'avaient pas le droit".
    7 355 sur 8 000 Signatures
    Créée par Observatoire VSS en politique Picture
  • Face à la crise du Covid—19, le gouvernement doit revoir sa réforme de l'assurance chômage !
    Tout le monde ou presque risque de connaître le chômage, qui va s'accroître avec la crise sanitaire que nous traversons. Personne ne veut y rester. Cette réforme nous concerne toutes et tous. Avec toutes les professions, toutes les catégories, toutes les personnes concernées de près ou de loin par le chômage et la précarité, nous disons au gouvernement : personne ne veut de votre réforme de l'assurance chômage. Renoncez-y. Nous revendiquons pour toutes et tous la mise en œuvre de l’article 23 de la déclaration des droits de l’Homme qui stipule : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage ». Nous cherchons toutes et tous à vivre et travailler dignement ! Cette réforme du gouvernement ? Nous n'en voulons pas. Nous allons lui faire comprendre. Quels que soient nos métiers (professionnels des Hôtels-Cafés-Restaurants, du Tourisme, des industries, des services…) ou nos situations (CDD, intérim, saisonniers, intermittents du spectacle ou non, etc…), nous exigeons l’annulation de ces mesures et l’instauration de nouveaux droits, notamment pour faire face à la crise.
    7 313 sur 8 000 Signatures
    Créée par Collectif Contre La Casse de l'Assurance Chômage