• Faire de Calais une zone de droit
    J’ai la conviction que Calais ne devrait pas être une zone de non-droit. Chacun et chacune a le droit de vivre dans des conditions dignes et sans craintes pour sa vie. Ils et elles ont traversé plusieurs pays et mers. Ils et elles ont connu la souffrance, la torture, l’esclavagisme; la faim et la soif. Ils et elles ont côtoyé la mort et le désespoir. Après avoir passé des semaines dans des camps d’enfermement, risqués leurs vies sur des péniches de fortunes, tout ce qu'ils souhaitaient, c’est trouver la paix et rejoindre leurs proches en Angleterre. Personne ne risquerait la vie de ses enfants si les eaux n’étaient pas moins dangereuses que le pays qu’ils fuient !
    250 de 300 Signatures
    Créée par Margot Estepa Picture
  • Pour un ISF climatique !
    Nous devons montrer que cette mesure est soutenue par des milliers et des millions de citoyens et citoyennes afin de l’imposer dans l’agenda politique et médiatique avant les présidentielles.
    18 de 100 Signatures
    Créée par Teissir Ghrab
  • Levez les brevets sur les vaccins pour stopper la pandémie
    Les pays riches, en monopolisant l’accès aux vaccins et en laissant circuler le virus dans le reste du monde, ont concocté la recette idéale pour l’émergence d’un variant comme Omicron. Alors que dans les pays riches, on parle de fermeture des frontières et doses de rappel pour se protéger, dans les pays pauvres seulement 3% de la population est complètement vaccinée. C'est injuste et irresponsable. Il est possible d'agir : les gouvernements négocient en ce moment une levée temporaire des brevets sur les vaccins Covid-19 dans le cadre de l'Organisation Mondiale du Commerce. Mais sous la pression des lobbys pharmaceutiques, l'Union Européenne bloque les négociations. Appelons le président Macron à utiliser la présidence française du Conseil de l'Union Européenne pour convaincre les pays européens de soutenir ensemble la levée des brevets afin d'accélérer la production des vaccins dans les pays pauvres.
    20 de 100 Signatures
    Créée par Benjamin Peyrot
  • STOP à l'islamophobie nauséabonde dans les médias !
    Gérald Darmanin, Bruno Retailleau… Depuis une semaine, ils saturent les plateaux de télévision et multiplient les amalgames choquants, les fausses polémiques et les attaques puantes pour attiser la haine entre les Français·es et faire avancer leur agenda politique d’extrême-droite. Ils sont cyniques. Ils sont décomplexés. Ils sont organisés. Leurs paroles ont des conséquences dramatiques : dimanche dernier, deux femmes de confession musulmane ont été poignardées sur le Champ-de-Mars à Paris, dans l’indifférence générale. Il est temps de riposter. De dire «  Stop à cette chasse aux personnes de confession musulmane dans les médias ! ». Dans les semaines qui viennent, on propose de vous coacher pour renverser la tendance et imposer ensemble nos valeurs de solidarité, d’inclusion et de diversité. Il y a tout juste un an, nous étions plus de 40 000 personnes réunies à Paris pour dénoncer l’islamophobie. Nous avons la force du nombre, organisons-nous pour gagner. Rejoignez maintenant la mobilisation pour montrer que nous sommes un bloc inébranlable et recevoir les prochaines actions !
    906 de 1 000 Signatures
    Créée par Tancrède pour ~ le mouvement
  • Nous voulons plus de pistes cyclables durables à Lyon
    Nous avons une fenêtre de tir. La course pour les élections vient d’être relancée par le gouvernement : le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin prochain. C’est une opportunité unique pour demander des engagements forts auprès des candidat·es aux mairies. Il ne nous reste que quelques semaines pour agir. Ces élections arrivent au moment même où la population comprend l’enjeu qu’il y a à développer d’autres formes de mobilités. C’est le moment d’apprendre de nos erreurs passées, de changer maintenant de direction, de pousser les candidat·es à pérenniser ces pistes temporaires en pistes durables dans le temps. En ville, 4 trajets en voiture sur 10 font moins de 3 km et 8 voitures sur 10 ne transportent qu’une seule personne. À Paris seulement, les voitures représentent 94% des accidents graves et 1,3 millions de tonnes de CO2 par an. Pourtant, 88% des Français veulent interdire de fragiliser l’accès à un air de qualité, selon un sondage ViaVoice pour Libération. Nous sommes nombreuses et nombreux à affirmer haut et fort que le monde d’après, c’est un monde sans voitures. Le vélo est l’alternative idéale pour réduire la pollution des voitures et la promiscuité des transports en commun et la crise sanitaire prouve que nous pouvons développer concrètement les mobilités douces partout en France. Nous devons faire entendre notre voix pour développer de nouvelles pistes cyclables durables à Lyon !
    395 de 400 Signatures
  • Nous voulons plus de pistes cyclables durables à Marseille
    Nous avons une fenêtre de tir. La course pour les élections vient d’être relancée par le gouvernement : le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin prochain. C’est une opportunité unique pour demander des engagements forts auprès des candidat·es aux mairies. Il ne nous reste que quelques semaines pour agir. Ces élections arrivent au moment même où la population comprend l’enjeu qu’il y a à développer d’autres formes de mobilités. C’est le moment d’apprendre de nos erreurs passées, de changer maintenant de direction, de pousser les candidat·es à pérenniser ces pistes temporaires en pistes durables dans le temps. En ville, 4 trajets en voiture sur 10 font moins de 3 km et 8 voitures sur 10 ne transportent qu’une seule personne. À Paris seulement, les voitures représentent 94% des accidents graves et 1,3 millions de tonnes de CO2 par an. Pourtant, 88% des Français veulent interdire de fragiliser l’accès à un air de qualité, selon un sondage ViaVoice pour Libération. Nous sommes nombreuses et nombreux à affirmer haut et fort que le monde d’après, c’est un monde sans voitures. Le vélo est l’alternative idéale pour réduire la pollution des voitures et la promiscuité des transports en commun et la crise sanitaire prouve que nous pouvons développer concrètement les mobilités douces partout en France. Nous devons faire entendre notre voix pour développer de nouvelles pistes cyclables durables à Marseille !
    312 de 400 Signatures
  • Face à la crise du Covid—19, le gouvernement doit revoir sa réforme de l'assurance chômage !
    Tout le monde ou presque risque de connaître le chômage, qui va s'accroître avec la crise sanitaire que nous traversons. Personne ne veut y rester. Cette réforme nous concerne toutes et tous. Avec toutes les professions, toutes les catégories, toutes les personnes concernées de près ou de loin par le chômage et la précarité, nous disons au gouvernement : personne ne veut de votre réforme de l'assurance chômage. Renoncez-y. Nous revendiquons pour toutes et tous la mise en œuvre de l’article 23 de la déclaration des droits de l’Homme qui stipule : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage ». Nous cherchons toutes et tous à vivre et travailler dignement ! Cette réforme du gouvernement ? Nous n'en voulons pas. Nous allons lui faire comprendre. Quels que soient nos métiers (professionnels des Hôtels-Cafés-Restaurants, du Tourisme, des industries, des services…) ou nos situations (CDD, intérim, saisonniers, intermittents du spectacle ou non, etc…), nous exigeons l’annulation de ces mesures et l’instauration de nouveaux droits, notamment pour faire face à la crise.
    7 311 de 8 000 Signatures
    Créée par Collectif Contre La Casse de l'Assurance Chômage